Chez Sébastien

Les réseaux asociaux

J’ai une bonne expérience avec les réseaux dits « sociaux ». J’ai travaillé dans le numérique et j’ai été parmi les premiers utilisateurs de Twitter par exemple. Mon expérience m’a appris que les « débuts » d’un réseau sont toujours riches, libres et fourmillent d’échanges formidables. Mais avec le temps, la censure, la normalisation et surtout, la pensée dominante s’installe. C’est pourquoi vous me trouverez peu actif voire plus du tout sur ces plateformes désormais pratiquement toutes dévouées à l’abrutissement des populations.

J’ai donc recours à d’autres chemins pour discuter avec les autres, parfois de « vieilles méthodes » comme… le mail par exemple. J’ai également mis en place des canaux privés pour « réseauter » avec des personnes intéressantes et permettre des échanges ou des collaborations artistiques. Il suffit de me contacter pour commencer à dialoguer. En tant qu’ancien technicien du web, je n’aurais qu’un conseil : fuyez les Facebook, Twitter et autres calamités… Renouez du lien grâce à des moyens plus simples mais moins intrusifs.

À bientôt ?